La pensée politique et sociale produite en Haïti depuis la période révolutionnaire a été développée dans le cadre d’un double combat : 

a) celui entrepris pour rompre avec le passé esclavagiste et colonial et corolairement faire la promotion de la souveraineté nationale ; et

b) celui mené pour la défense d’Haïti et de la race noire face au discours occidental de hiérarchisation des races. L’histoire de la pensée politique et sociale est donc intrinsèquement liée à celle des luttes ayant abouti à l’indépendance d’Haïti. Cependant, les efforts pour comprendre ou faire l’histoire de la pensée politique et sociale produite en Haïti se sont concentrés sur les travaux des intellectuels et politiques haïtiens, offrant ainsi une version incomplète et déformée des combats menés pour fonder la nation. 

L’incontournable rôle de cette pensée politique et sociale dans le développement de l’imaginaire national en Haïti fait de sa découverte par des étudiant-e-s à l’université une urgence. Ce séminaire compte introduire une nouvelle approche, proposant de faire l’histoire des idées politiques et sociales par l’analyse tant des contributions des élites intellectuelles que celles des masses (subalternisés) dans ce processus. Ainsi, cette histoire est celle de combats menés pour nommer et codifier l’expérience de construction de la liberté, de l’égalité et de la souveraineté au cours de cette période.